Vivivi, parfois, on est content de soi...

On regarde derrière soi (enfin dans les deux derniers jours!) et on se dit qu'on a bien travaillé!

Samedi, d'abord, les petits plaisirs (je sais qu'on dit toujours qu'il faut d'abord faire les trucs les plus difficiles pour ensuite se faire plaisir, mais j'aime autant faire l'inverse pour me donner du courage... ou alors petits plaisirs avant ET après...) :

- Direction le coiffeur : deux heures de chouchoutage avec une coiffeuse qui ne me parle pas tout le temps (soupir de bien être...)

- Avant ça, je marche tranquillement dans la rue quand en passant devant une vitrine, je vois en périphérie visuelle un truc me tomber dessus : un mannequin de vitrine! Je peux vous dire que ça surprend, même si en fait il y avait peu de chance que ça tombe sur moi, sinon c'est que ça aurait traversé la vitrine et finalement le fait qu'un mannequin plastique me tombe dessus aurait été un moindre mal... Bref, un sursaut de ma part (élégant et raffiné comme il se doit chez une femme bien élevée...) et ouf, tout va bien, sourire gênée de la vendeuse qui était dans la vitrine (celle qui a fait tomber le mannequin, il était pas tombé tout seul...) et là.... LA robe, petite grise, tout simple avec la ceinture tressée qui va bien... C'était un signe, vous en conviendrez... impossible de l'ignorer!! Donc j'ai essayé, donc je suis repartie avec...

Bref après toutes ces émotions, j'arrive chez le coiffeur (qui s'exclame "oh Pocahontas!" quand je rentre... ben oui j'avais fait des tresses..., mais bon y'a plus psychologue qu'un coiffeur...) et là... 2 h de bonheur et pour un résultat qui me va parfaitement (c'est-à-dire que je ne me suis pas précipitée chez moi pour foncer sous la douche me mouiller les cheveux... certaines se reconnaîtront, j'en suis sûre!!)

Et puis, la corvée : courses... un samedi après-midi... (bon ceci dit depuis que je vis ici, la différence entre samedi et autre jour de la semaine n'est pas flagrante à mes yeux...). Les courses, la queue à la caisse, les 10 minutes sous une pluie farine (expression créole qui veut bien dire ce qu'elle veut dire) pour chercher la voiture (une tare encore, je ne sais jamais où j'ai garé ma voiture...), rangement des courses dans la voiture, et hop en route pour la maison... Ah ben non cela aurait été trop facile!!! 45 minutes pour sortir du parking! Tout ça parce que Gad (je ne sais pas écrire son nom, je me contenterai du prénom, je suis sûre qu'il ne m'en voudra pas!) passe au stade de l'est à côté, grrrrrr

Enfin j'arrive à la maison, je range les courses, et ensuite vient le moment de : "qu'est-ce qu'on mange?" Ah le bonheur d'ouvrir portes de placard, de frigo et tout est plein, bien rangé...

Après ça une petite bière parce que hein,je l'avais bien méritée!!!

Ensuite Dimanche (eh oui le WE a été bien rempli!!) : passer de l'huile de teck sur la table... Ben c'est pas si simple que ça parce que ça colle quand c'est pas encore sec mais ensuite, c'est chouette de regarder sa table qui est maintenant toute belle ET protégée!

Il ne m'en faut pas plus pour avoir l'impression d'avoir occupé bien comme il faut mon WE, et arriver le dimanche soir avec la sensation du devoir accompli...