Après deux jours à tenter de comprendre ce que voulait dire ontogénèse et épigénèse (j'ai trouvé la définition, je vous la donnerais si vraiment vous la voulez mais on peut aussi vivre sans utiliser ces deux mots là), à réfléchir sur les canaux de potassium du cerveau (enfin je crois), à compter le nombre de "en fait" qu'on peut dire en une phrase (ben en fait, on peut en fait, le dire trois fois en fait...), à se dire que purée quelle galère la vie d'un épileptique non stabilisé, à comprendre que pour certains, ils n'auront pas le droit à beaucoup de métiers et que de toutes façons, il vaut mieux vivre dans une grande ville parce que conduire, faut même pas y penser (sauf que le métro aux heures de pointe, ce n'est pas hyper indiqué non plus.......... grrrrr le vélo??? ouais avec un casque mais si y'a pas trop de circulation, ni de bruits......... reste plus qu'à être riche et se déplacer soit en taxi soit en limousine avec chauffeur finalement)...

BREF à faire marcher mon cerveau beaucoup beaucoup, le week-end, week-end est arrivé.

Non ce n'est pas un bug, c'était vraiment un WE-WE (droits d'utilisation à verser à Loulou 2ème) puisqu'il était pour ma part composé de 4 jours (donc le double d'un WE normal... vous suivez :-)).

Deux jours ont déjà été consacrés à renvoyer les amis et la famille en métropole avec gestion plus ou moins facile à négocier de Loulous malheureux de laisser partir leurs amis/cousins. Et chez nous gestion de crise = apréo et film!! (pff que d'apéro à boire..., je vous rassure, pas la peine d'appeler les services sociaux, les enfants carburent au jus de fruit ou au coca et nous on se tient correctement... au moins jusqu'à ce qu'ils dorment).

Puis nous avons eu un jour de repos (j'ai devoré "la délicatesse" de... un nom imprononçable et encore plus difficile à écrire, c'est un petit bijou de concentré de tout un tas d'émotion ce bouquin) et ensuite... LA CHASSE aux oeufs et autres trucs en chocolat!

Et nous connaissons maintenant le secret des cloches........ si si si :

"Nous, on habite à côté de l'église, alors les cloches, elles peuvent nous envoyer les oeufs (et poules, tortues, pièces, lapins, cloches...) en chocolat. Mais quand on habite plus loin, y'a des lapins qui se mettent en bas de l'église et les cloches leur envoient les zaffairs (en créole dans le texte) en chocolat et c'est les lapins qui les amènent partout"

Ah.... je suis sûre que vous ne saviez pas... Alors deux choses que je ne sais toujours pas:

1- à partir de combien de mètres ou kilomètres, le relai est-il pris par les lapins?

2- comment font les lapins pour transporter tout ça? (ils ont des poches les lapins de pâques vous croyez?)