Je suis actuellement en formation "autisme et stratégies éducatives" et comme le centre où je bosse ne reçoit que les enfants sans déficience intellectuelle, cela signifie pour les autistes accueillis ici : Asperger ou haut niveau... Et plus j'avance dans la formation plus les liens sont assez frappants entre Asperger, précocité et TDA/H réel ou secondaire...

Quand on réfléchit à l'hypersensibilité des enfants précoces, à leur instabilité motrice (pour certains) et qu'on découvre (pour ma part) le monde des Asperger et leurs réactions parfois sidérantes aux bruits, odeurs, stimulations visuelles, il est difficile de ne pas faire un lien...

Ensuite, on tente de se représenter une salle de classe pour un enfant avec une hypersensorialité... Comment rester attentif dans un tel environnement? : stimulation visuelle extrême parfois (baies vitrées, ventilateurs ici à la Réunion, cartes de géo, alphabet, chiffres, dessins, trucs qui pendent...), bruits (chaises, chuchotements, feuilles, stylos, "farfouillage" dans le cartable ou le casier...), odeurs (agents nettoyants, odeurs de plusieurs enfants en fin de journée, ou de plusieurs parfums mélangés...)... Je me dis que c'est difficile dans de telles conditions de rester attentif à ce que dit le prof/instit... 

Finalement, il pourrait être intéressant de réduire tous ces stimuli, car si cela gêne plus ceux qui y sont hypersensibles, cela ne doit de toutes façons pas favoriser l'attention de tous...

Je cherche, réfléchis, tente de mettre de l'ordre dans toutes ces nouveautés mais je sens que de nouveaux éléments de rééducation, d'aménagements se mettent en place...