Un des derniers jours de soleil, un des derniers jours d'été. Tous sont réunis dans le jardin pour goûter encore une dernière fois aux joies de l'apéritif. Le vin blanc est bien frais, les olives bien acides, le pain excellent. 

Au loin on aperçoit une lueur qui grandit. Curieux, tous se lèvent pour mieux voir. Tous? Non. Reste en arrière Nina, Nina voit mal et donc n'a pas vu la lueur, elle ne s'est pas levé. Pour tout dire elle est même rentrée car cette luminosité particulière d'une fin de journée d'été la gêne. Elle est dedans, elle s'approche de la cuisine, les enfants n'ont pas eu leur jus de fruit. Elle entend alors un grand bruit, un boum retentissant qui résonne dans ses oreilles, qui elles fonctionnent à merveille. Elle se retourne et se précipite vers l'extèrieur mais elle est bousculée par son père qui entre en titubant, en criant : "ne sors pas!!" Elle s'agace un peu... ce père l'a toujours couvée du fait de sa malvoyance et parfois, franchement c'est lourd.. Elle s'agace mais perçoit une panque particulière dans la voix de son père, son père toujours calme et posé, qui s'énerve peu. Alors elle l'écoute, elle ne sort pas. De toutes façons, elle a beau s'agacer, elle l'a toujours écouté.

Son père plus près d'elle, elle le voit maintenant est rouge, comme s'il avait pris un immense coup de soleil. Elle s'approche pour mieux voir, veut le toucher mais il hurle et se précipite dans la salle de bain, sous la douche où il allume l'eau froide. Elle le suit et le voit se mettre sous la douche, la tête relevée vers le jet bienfaiteur.

Alors elle perçoit le silence... Seul l'eau qui s'écoule fait du bruit, au dehors rien... Pas un oiseau, pas un criquet... Elle commence à s'inquiéter, elle ne perçoit même pas les voix du reste de la famille. Pourtant, ils sont nombreux et du genre bavards, qui parlent fort.