Comme promis dans un précédent billet, je vous mets ici quelques "perles" de la presse malienne. Attention que cela ne soit pas mal interprété, je partage ici avec vous des sourires et du bonheur à voir la langue française parfois bousculée, à redécouvrir certaines expressions que nous n'employons plus. Mon amour des mots est chaque jour servi par ces lectures.

 

"Il n’y a pas que les Touareg au Nord mais en ce que je sache"

"La crise  qui sévit dans le nord de notre pays a fait couler beaucoup d’encre et de salives"

"Il s’agit des avions de chasse super efficaces dans toutes les guerres en terrain difficile "

"Ils sont au nombre de 7 présumés braqueurs de cette association de malfaiteurs dont le receleur ..., réparateur de moto à Niaréla à être aux frais"


Et les récits des arrestations ou autres combats sont savoureux de tournures, d'expressions. C'est à chaque lecture un véritable conte que je peux lire. C'est comme si j'imaginais des commentaires radio en direct.

"Depuis un certain temps, les populations dela Cité... en général et les noctambules en particulier traversaient une passe difficile, à cause de l’insécurité qui pesait comme une chape de plomb sur les paisibles citoyens à une certaine heure de la nuit"

"C’est suite à de nombreuses plaintes déposées sur le bureau du commissaire du 13e arrondissement pour attaques à mains armées, généralement dans les espaces de loisirs de la capitale par des brigands, que les éléments de la brigade de recherche de l’intraitable inspecteur P. ont réussi à neutraliser la bande de S.alias « N. »."

"Le film de leur arrestation"

"Quant à B. dit C., il sera arrêté à S. devant un hôtel, suite à une longue course-poursuite motorisée qui a endommagé totalement le véhicule de l’adjudant M., car le bandit n’a pas hésité à donner des coups de volant  ses poursuivants."


Un peu de chaleur de mon futur chez moi, chez vous où le printemps arrive bientôt!!