Aujourd'hui, je me dis que ce qui se passe est grave : 1 orthophonie coupée en 2 avec d'un côté les orthos "de base" (bonjour la connotation négative), et de l'autre les super-orthos (vive le retour de la baguette magique).

Si on pense un peu plus loin, avec ce qui se profile, les orthos "basiques" (pas mieux question terminologie...) ne pourront plus prendre en charge les troubles neuros (ah mais... DL/DO, dysphasie... ce ne serait pas, par hasard, des troubles neuros????), les déficiences sensorielles (le gamin avec une perte de 20 dB...  ou celui avec une amblyopie, il rentre dans les troubles sensoriels?), ni moteurs ( avec cette dyspraxie bucco-faciale qui pointe son nez, on est mal), l'autisme (quid des enfants diagnostiqués en cours de route? Ils changent d'ortho??? Ils ont un délai?) et autres pathologies qui font notre quotidien professionnel (mais que d'un seul coup nous ne serions plus capable de prendre en charge...).

Mais que va-t-il donc rester aux orthos généralistes (vs spécialistes??? spéciliste en quoi??) : les "simples" retards (attention la frontière est souvent floue...), les "petits" troubles? (où met-on le curseur?), bref que des choses pas commerciales oups médicales! Quoi???????? Non médicales? Mais pourquoi c'est remboursé par la sécu alors???????